Thaïlande

21 06 2010

Tiger temple

Ce pays est magique! et oui je vous le dis, il est magique…

Avant de venir, je pensais que c’était en pays en voie de développement comme un bonne partie des pays d’Asie mais ici rien à voir! Rien que l’arrivé dans le nouvel aéroport de Bangkok est impressionnante ! Il est flambant neuf et on ne le dit pas assez, mais il dispose de la plus grande tour de contrôle du monde ! Ici tout brille et est organise ! Les routes sont bitumées, lisses et les voitures, touc-touc (pousse-pousses à moteur) roulent dans tout les sens ! Le seul hic, c’est que beaucoup de locaux essayent de t’arnaquer. Faut juste jouer et les avoir à leurs propres jeux. Car tout est négociable. je vous avoue, je me suis fait avoir plusieurs fois. Surtout quand j’ai voulu aller au pingpong show. Mais de manière générale, les Thai sont très sympas.

Bangkok « la cité des anges » fascine. Cette mégapole sur le point d’étouffer dans un jungle de béton et de gratte ciels recèle de vrais trésors. Tout en contraste, des baraques en bois et tôles, qui côtoient les plus luxueux hôtels. La nuit, la jeunesse dorée sort des boîtes branchées, et croise sans les remarquer, des ouvriers qui s’esquintent toute la nuit sur les éternels chantiers de construction. Oh oui, j’aime ce cote « grouillant » et « vivant » de l’Asie moderne. Ce mélange entre énormes centres commerciaux (MBK) et vendeurs ambulant proposant nouilles sautées, fruits frais, maïs, brochettes grillées…
Et Kho San Road carrefour de tout les voyageurs! Ce sont des centaines de panneaux lumineux, des vendeurs en tout genre, des cracheurs de feu, des petites baraques à nouilles, des tatoueurs et surtout, des touristes…. De ma première visite à aujourd’hui le quartier de Kho San à légèrement changé. C’est à dire que certain magasin, restaurant ont disparu. Donc si en une petite semaine il y a eu autant de changement, qu’est ce que ca peut être en un an? Hier c’était un marchant de disque et aujourd’hui c’est une agence de voyage.

Tout autour de Bangkok, il y a de fascinantes régions au passé riche en histoire. Beaucoup se rendent à Ayutthaya, pour admirer les ruines de l’ancienne capitale ou à Lopburi, pour observer d’un oeil amusé les singes déambuler dans la ville. Mais plus rares sont ceux qui se rendent à Kanchanaburi, qui abrite un important témoignage de la seconde guerre mondiale et de magnifiques chutes d’eau.

Pour finir l’article je tenais à dire, ce pays à tout pour faire la fête, passer des vacances en famille, ou même découvrir les pleines naturelles.

Petit conseil, pour Koh phangan lors de la full moon party vaut mieux réserver dès le départ car sur l’ile le prix est multiplier par deux.

Publicités




Singapour

19 06 2010

Ville de passage incontournable surtout pour ceux qui veulent trouver des billets d’avion pas chère en direction de l’Asie. Mais très peu prennent le temps de visiter cette archipel si contrasté. Dommage, car Singapour est un fascinant mélange de population d’origine différente, de quartiers d’affaires, de vestiges coloniaux et de nature sauvage.

Business center

Le plus saisissant à mon gout c’est de trouver de nombreux petits artisans restaurateurs, ils sont partout! Ces food courts , implantés à l’extérieur ou dans les sous-sols des immeubles commerciaux, restent étonnants pour mon oeil d’occidental, et surtout pour l’aventurier gastronome, désireux de goûter la cuisine populaire asiatique. On y mange malais, thaïlandais, vietnamien, indonésien, chinois, coréen ou indo-pakistanais. À trois ou quatre dollars singapouriens (moins de deux euros) le repas boisson non comprise évidement, la clientèle est surtout asiatique mais il n’est pas rare d’y croiser des expatriés, assurés de manger là nettement moins cher qu’en cuisinant eux-mêmes leurs repas à domicile.

Ensuite ce qui m’a surpris, c’est peut être du au fait que je me suis encore jamais rendu au Etats unis mais bon vous en jugerez après l’article.

Le contraste entre la rue commerciale Orchard Street avec ses luxueuses enseignes occidentales et le petit quartier voisin d’Emerald Hill où subsistent de charmantes maisons coloniales. C’est dingue, on peut faire toute la rue en sous sol! Tout est relié. Tu as l’impression d’être dans un énorme centre commercial. Il y a tellement de chose que tu ne sais même pas quoi acheter. Le contraste entre les puissants engins de chantier qui contribuent au développement de la ville et ces travailleurs immigrés, le plus souvent mal payés, qui partent à l’assaut des façades sur des échafaudages de bambous. Le contraste encore entre les magnifiques et surprotégées résidences coloniales des dirigeants ou des industriels et les immeubles populaires où s’agitent aux fenêtres des centaines de vêtements suspendus à des hampes de bambou. Et pour terminer, le contraste entre Chinatown, Little India ou le quartier musulman de Kampong Glam, bâti autour de la mosquée de Masjid Sultan. Et tout se petit monde vit ensemble!

En gros cette ville est impressionnante par tout ce qui la fait mais lassante très rapidement.







Bali

19 06 2010

Et oui après tout ce temps à l’aventure, j’avais vraiment besoin de vacances! Je sais que c’est dur à croire pour vous mais c’est vrai. Surtout besoin de repos et de dépaysement. De plus la voiture est vendue et l’Asie coute beaucoup moins chère, peut être des économie en perspective! Donc direction Bali…

Rizière

Premièrement direction Sanur rejoindre l’ami Samuel et Malou pour ensuite rejoindre les Pimalo’s sur Kuta.

Kuta est le seul endroit de ma vie ou j’ai bu à l’œil sans débourser un rond. Pour dire, il y a tellement de discothèque, pub que c’est le moyens qu’ils ont trouvés pour concurrencer les autres. Enfin c’est ce que je crois. Je me suis aussi mis au Surf! C’est pas aussi évident qu’on le pense. Le plus dur c’est pas de monter sur la planche et trouver l’équilibre mais bien d’arriver au large. Car quand tu n’as pas la technique, tu as l’impression de jamais quitté le bord de la plage.





Rottnest Island

19 06 2010

Rottnest Island

Station balnéaire de la bourgeoisie de Perth. Jugez par vous même la beauté de cette petite ile paradisiaque! C ‘est un endroit magnifique pour le snorkeling et faire du vélo tout en découvrant les secrets que cache cet endroit.





Perth-Fremantle

19 06 2010

Perth City

Pas grand chose à dire car suite au problème que j’ai eu dans l’outback, donc beaucoup de dépense, fallait que je trouve rapidement du travail. Mais malheureusement, dans cette région de l’Australie, c’est vraiment pas évident. Faut de travail, je décide de vendre mon 4×4. Néanmoins j’y ai passé de bonne soirée…





Outback

18 06 2010

Premièrement direction Flinders Range pour sortir des routes communes et découvrir le paysage interne de l’Australie. C’est simple, il y a rien à perte de vue. Sur 800 km j’ai croisé 4 voitures! C’est pas le moment de tomber en panne… 😉

couché de soleil outback

Etant donné qu’il n’y avait rien, petit halte camping au bord d’un track 4×4. Le couché de soleil était magnifique. Mais malheureusement grosse frayeur la nuit car la tente s’est envolé suite à une tempête de sable. Maintenant je comprends pourquoi il y a une interdiction de camper dans cette zone (Zone inondable aussi). Le lendemain, petit parcours 4×4 dans les gorges, le paysage nous offre un spectacle époustouflant. Le parcours continue direction le Lake Eyre. C’est un lac de sel desséché mais il y a encore peux c’était un endroit regorgeant de vie! C’est une bonne leçon que peut en tirer l’homme car à force d’y puiser l’eau, celui-ci a réussi à tuer tout un écosystème. Avant c’était un paradis, maintenant l’endroit semble désert et mort.

Petit arrêt à William Creek! Plus petit village Australien. Seulement 3 personnes y vivent. La pompe essence fait tout. Il fait office de poste, distributeur de banque, magasin, réparateur mécanique, cabine téléphonique, … Ce village est connu pour son autre bâtiment, le Pub! Il est immense et est ouvert pour les touristes. Apparemment beaucoup de touriste y passe mais bon moi j’ai rien vu. Je dois surement être hors saison!

Petite pause

Nous continuons vers Cobber pedy, ville de chercheur d’opale et aussi célèbre pour les nombreux films qui y ont été tournés! Pour exemple, Mad Max, Priscilla princesse du désert, Queer As Folk, Pitch black, … Il fallait que j’y passe car cette ville au milieu du désert est spéciale et a quelque chose que d’autre n’ont pas. C’est la possibilité de dormir sous terre. Je vous explique, la température dans cette région peut attendre 50°C. Ah oui c’est un désert et pas un arbre à l’horizon. Donc les mineurs ont décidés d’utiliser les anciennes galeries qu’ils ont creusés lors de la recherche d’opale pour y faire leur nid. Et franchement, il fait bon vivre. Pas besoin de clim… C’était une chouette petite ville ou j’ai terminer la soirée avec un couple d’aborigène. Pour une bière je suis devenu le fils d’un grand guerrier Aborigène. Lol

Ensuite voici Uluru! Ce roché sacrée Aborigène! Destination obligatoire sinon à quoi servirait-il d’être venu en Australie si ce

Vision de l'outback

n’est pas pour le voir. Et bien je vous dis franchement, j’ai été déçu mais bon ce sont les risques du jeux. 25$ d’entré, seulement un camping à l’horizon qui coute 23$ la nuit. Ca te remets à ta place, tu as vraiment l’impression d’être une vache à lait. La destination suivante fut Kings Canyon, c’est un de mes endroits préféré depuis le début de mon voyage! Tout simplement car c’est nature, la balade est facilement accessible et le paysage en fin de journée nous offre une belle palette de couleur allant du jaune clair au rouge foncé la nuit tombé. Sans oublier le petit plongeon dans le jardin d’Eden qui te rafraichi avant de terminer cette petite marche.

Pour ensuite se rendre à la capitale aborigène qu’est Alice Springs. Que vous dire? Je me souviens surtout que j’y ai passé beaucoup de temps à la piscine car de toute façon il n’y avait pas grand chose à faire. C’est surtout une ville de passage ou la plupart des touristes préparent leur circuit Outback. Mais cette ville n’a plus voulu me laisser partir car c’est à partir de ce moment que mes problèmes commencèrent. Multiples crevaisons, perte d’huile, et moteur qui chauffe. Ah la galère…

Jardin d'eden

Lien des différentes galeries photos Outback





Adélaïde

16 06 2010

Barroso Valley

Comme toute grande ville, j’aime pas y rester longtemps car ca coute très chère d’y vivre. Obligé de trouver un hébergement, payer le parking, donc grosse augmentation du coup de la vie.

Néanmoins j’y ai fait la rencontre d’un portugais qui vit à Sydney. Il s’était trompé de jour et donc avait raté son vol. Il était marrant car il se moquait de tout! Il disait, les femme ca doit rester soumis à la maison! Ça sert juste à procrée. Ce sont des moins que rien et n’hésitant pas à rajouter une couche sur celle ci. Le macho par excellence. Mais dès que sa femme appelait monsieur prenait une toute petite voie et n’arrêtait pas d’acquiescer. En gros, un barbare à l’extérieur (il avait le look) mais soumis par madame.

Ensuite petite balade nocturne au saint de la ville. Toute les bâtiments historiques de celle-ci étaient illuminés de façon à habiller les façades de manière moyenâgeuse. Suivi d’un petit concert et divers activité pour célébrer le public holiday. On a fini par perde le Portugais car il devenait trop bourré et n’arrêtait pas de toucher des femmes en pleine rue. C’était un phénomène mais loin d’égaler Pat dis le mytho.

Ah, j’oubliais, j’en ai aussi profité pour faire une attraction dans la barroso valley! C’est l’endroit ou se trouve les producteur de vin. Donc journée assez festive…